Play – Jeux

Print pagePDF pageEmail page

Introductions

Temps: 2min par participant

Déroulement:

  1. Se trouver un partenaire et partager et s’introduire au partenaire.
  2. Introduire le partenaire au groupe

Directions:

  • Mon nom
  • Pourquoi je suis ici?
  • Qu’est-ce que je veux satisfaire en participant à ce groupe?

Lancer des noms

Temps: 10 min

Déroulement:

  1. Tout le monde debout en cercle
  2. Chacun repète le nom de la personne avant et son propre nom
  3. Lance la ball (coussin, etc) et dire le nom au même temps.

Où est la connexion humaine?

  1. humancontactLes participants sont debout; les yeux fermés. Jouer un morceau de musique classique lent et touchant (Adagio de Barber par exemple). Juste respirer et écouter, se laisser porter par la musique.
  2. Une fois la musique est terminée, les participants ouvrent lentement leurs yeux et commencent à marcher dans la salle, lentement, sans but, sans direction pendant 3 minutes. Le regard est doux et non focussé.
  3. Au son d’une clochette, tout le monde arrête où il/elle est. Chacun-e se met vis-à-vis de la personne la plus proche et regarde dans ses yeux avec le même regard doux.
    L’animateur pose la question: « Où est la connexion humaine?… Faite une minute de contact avec vos yeux pour trouver la réponse »

Cet jeu/rituel peut être répété aussi longtemps que ça vous convient: juste l’alternance entre la marche, la rencontre au hasard et le regard dans les yeux.


LES BOULES CONTRE-ATTAQUENT

OBJECTIFS
•  Dynamiser une équipe par une compétition ludique.
•  Réfléchir autour de la créativité et des stratégies novatrices à déployer.
DÉROULEMENT
A. Au préalable, tracez sur le sol une ligne (avec du ruban électrique de couleur) de manière à diviser un espace en 2 parties égales (assez grandes pour contenir toutes les personnes d’une équipe et un peu plus).
B. Déposez dans chacune des parties 20 boules de papier journal chiffonné.
C.  Divisez le groupe en 2 équipes et expliquez les consignes de l’activité.
D.  Le but de l’activité est d’envoyer le plus de boules chez l’équipe adverse
pour en avoir le moins possible dans son espace. Le temps de la partie est
de 60 secondes. Les participants ne peuvent pas franchir la ligne centrale
et doivent se figer quand l’animateur dit « Stop  ! ».
E.  Invitez les participants à se déplacer dans l’espace prévu. La première
ronde de l’activité se fait sans caucus préalable. Débutez en disant « Go  ! ».
F.  À 55 secondes, faites le décompte (5, 4, 3, 2, 1) et criez « Stop  ! ». Comptez
les boules dans chaque partie et annoncez qui a remporté cette ronde.
G. Proposez maintenant de refaire l’activité mais en y intégrant d’abord un
caucus de 2 minutes pour élaborer des stratégies.
H. Donnez le départ pour la 2e
ronde, faites le décompte des 5 dernières
secondes, criez « Stop  ! » et, suite au comptage des boules, déterminez
l’équipe gagnante.
I.  Faites un retour sur l’activité  : 1) Quelles sont vos premières réactions
sur l’exercice ? 2) Quels liens faites-vous entre l’activité et les notions de
créativité et d’innovation ? 3) Quelles sont les stratégies utilisées qui ont
bien fonctionné ?
RÉSULTAT
Mise en forme des participants et réflexion sur les stratégies créatives.
10-30 Participants 15-30 minutes


Panta Rei – all flows

Tout le monde dans un grand cercle. chacun-e choisit 2 personnes. lorsqu’on commence à bouger on essaye de garder une équidistance entre soi et les 2 personnes choisis. tout le monde bouge en même temps mais lentement. Sentir des formes émergentes.


AUTREMENT LA VIE COURANTE

5-30 Participants  15-30 minutes

OBJECTIFS
•  Diversifier les fonctions d’un objet.
•  Stimuler la flexibilité créative des participants.
DÉROULEMENT
A.  Expliquez que l’activité consiste à définir 3 fonctions d’un objet, autres
que l’usage courant pour lequel il est prévu. Par exemple, pour crayon, on
ne pourra pas dire écrire une lettre ou dessiner.
B. Mentionnez que chaque personne passera à tour de rôle et devra dire ce
qu’elle peut faire avec l’objet qui lui est attribué (si vous travaillez avec un
petit groupe, vous pouvez faire 2 tours).
C.  Indiquez que toutes les réponses sont bonnes. Afin de donner l’exemple,
quand une première personne sera bloquée, fournissez des réponses de
votre cru en essayant d’être original ou farfelu.
D. Utilisez un mot par personne parmi la liste ci-dessous (ne pas suivre
l’ordre tel quel) ou proposez d’autres objets d’usage courant.
E.  Une fois que toutes les personnes ont participé, faites un bref retour  :
Quelles sont vos réactions sur l’activité ou en lien avec la notion de
flexibilité créative ?
Objets d’usage courant
1) peigne, 2) pain de savon, 3) brosse à dents, 4) montre, 5) cuillère,
5) fourchette, 6) couteau, 7) tasse, 8) poêle, 9) tournevis, 10) marteau,
11) scie, 12) règle, 13) efface, 14) feuille de papier, 15) soulier, 16) tapis, 17) gant,
18) crayon, 19) cravate, 20) poubelle, 21) lampe, 22) ampoule, 23) prise
électrique, 24) livre, 25) bouteille, 26) rideau, 27) sofa, 28) chaise, 29) bureau,
30) élastique…
RÉSULTAT
Stimulation de la flexibilité créative afin d’explorer plusieurs perspectives.



LES TUEURS D’IDÉES

5-50 Participants 15-30 minutes

OBJECTIFS
•  Écrire de courtes phrases qui nuisent à la créativité.
•  Prendre conscience des messages qui inhibent l’innovation.
DÉROULEMENT
A.  Distribuez à chaque participant un petit carton blanc et un crayon.
B.  Dites aux participants que dans tout processus d’innovation il y a des
résistances qui se traduisent notamment sous forme de phrases assassines.
Celles-ci nuisent à la production d’idées nouvelles et suscitent l’inertie des
individus et des groupes. On les nomme tueurs d’idées.
C.  Demandez à chaque participant d’identifier sur un carton 2 de ces tueurs
d’idées.
D.  Invitez les participants à partager une seule de ces phrases et notez-la sur un
tableau ou une grande feuille (possibilité de revenir avec la 2e
phrase si c’est
un petit groupe). Vous pouvez aussi compléter avec des exemples fournis
ci-dessous.
E.  Suite à l’énumération des tueurs d’idées, invitez les participants à partager
des anecdotes sur le sujet ou des réflexions inspirées par l’activité.
Liste de tueurs d’idées
1) Oui, mais… 2) Ce n’est pas logique. 3) La direction ne sera pas d’accord.
4) Ça existe déjà. 5) On a besoin de faire plus de recherche. 6) Nous n’avons
pas le temps. 7) Soyons réalistes, revenons les pieds sur terre. 8) Il n’y a pas de
budget pour ça. 9) Nos partenaires n’aimeront pas ça. 10) Politiquement, c’est
trop risqué. 11) Je ne suis pas créatif. 12) Il nous faut un expert. 13) Ce n’est pas ma
responsabilité. 14) Le marché n’est pas encore prêt. 15) Ce n’est pas assez concret.
16) Ça peut marcher ailleurs mais pas ici. 17) Ce n’est pas dans notre culture
organisationnelle. 18) Ça va nous donner plus de travail. 19) Ça fait plus de 20 ans
que ça fonctionne ainsi. 20) Ce n’est pas aussi simple que vous pensez.
RÉSULTAT
Identification de plusieurs tueurs d’idées et échange autour de ce sujet.


9-40 20-40 minutes
VOL PLANÉ VERS LE I
OBJECTIFS
•  Élaborer des stratégies créatives pour répondre à une commande.
•  Réfléchir sur la notion de contrainte en créativité et sur l’observation.
DÉROULEMENT
A.  Au préalable, tracez sur le sol une ligne de départ (avec du ruban électrique
de couleur) et 3 lignes d’arrivée (3, 5 et 7 mètres). Après le cap des 7 m,
tracez sur le sol un grand i et faites le point du i avec la rondelle de ruban.
B.  Faites des équipes de 3-5 personnes (petit groupe = équipes de 3, grand
groupe = équipes de 5).
C.  Le but de l’activité est de faire le plus de points en lançant des avions  :
1 point quand l’avion dépasse 3 m, 2 points si + que 5 m, 3 points si + que
7 m, 5 points si cela touche le i.
D.  Chaque équipe reçoit 5 feuilles de papier pour faire 5 avions en intégrant
la contrainte suivante  : chaque avion doit au moins avoir 5 plis. Insistez sur
cette consigne  : tous les modèles d’avion sont permis.
E.  Demandez à chaque équipe de se donner un nom de marque pour leurs avions.
F.  Les équipes ont 5 minutes pour produire leurs 3 premiers avions.
G.  Chaque équipe vient lancer ses 3 premiers avions en présentant d’abord leur
marque. Le pointage est noté sur une feuille.
H.  Les groupes retournent à la chaîne d’assemblage. Ils ont 3 minutes pour
produire leurs 2 derniers avions.
I.  Derniers lancers. Notez le pointage et identifiez l’équipe ou les équipes
gagnante(s).
J.  Faites un retour sur l’activité  : 1) Vos premières réactions sur l’activité ?
2) Quelles stratégies avez-vous utilisées en lien avec l’innovation ?
3) Comment la contrainte imposée et vos observations ont-elles influencé
votre production d’avions et votre capacité d’innover ?
RÉSULTAT
Réflexion stratégique sur la notion de contrainte et d’observation.


IMAGES DE CHANGEMENT
OBJECTIFS
•  S’inspirer d’une image pour faire des liens avec un sujet particulier.
•  Inventer une histoire faisant la transition entre un point de départ et un
point d’arrivée.
DÉROULEMENT
A. Proposez aux participants l’un des 2 choix d’activité  : 1) Inspiration autour
d’une image, ou 2) Invention d’une courte histoire.
B.  Pour le volet Inspiration autour d’une image, précisez un sujet et
demandez aux participants de choisir une image inspirante parmi les
30 disponibles. Invitez-les ensuite à présenter leur image aux autres
et à mentionner les liens qu’ils font entre l’image et le sujet choisis.
C.  Pour le volet Invention d’une courte histoire, précisez un sujet et
demandez aux participants de piger 2 images au hasard parmi les
30 cartes disponibles. Invitez-les ensuite à inventer une histoire brève sur
le sujet abordé (3-5 minutes de réflexion) en identifiant l’image de départ
et l’image d’arrivée. Puis, demandez-leur d’expliquer le processus, les
étapes ou le cheminement entre les 2 images.
D. Après l’une ou l’autre des activités, proposez un court moment d’analyse  :
Que retenez-vous des présentations des participants ou qu’est-ce qui
vous frappe dans ce que vous avez entendu ?
RÉSULTAT
Prise de parole moins conventionnelle pour explorer un sujet.
5-15 15-35 minutes


10-50 15-45 minutes
LES IDÉES CATAPULTÉES
OBJECTIFS
•  Engendrer une multitude d’idées dans une atmosphère ludique.
•  Stimuler un groupe par l’utilisation du chaos et de la sérendipité.
DÉROULEMENT
A.  Identifiez une problématique pour laquelle vous voulez trouver des solutions.
B.  Avec les participants, formulez 3 questions autour de la problématique sous
des angles différents.
C.  Distribuez 3 feuilles de couleurs différentes à chaque personne et
demandez-  leur d’écrire les questions en associant chacune d’elles à une
couleur (ex.  : ? A = feuille verte, ? B = feuille jaune, ? C = feuille blanche).
D.  Indiquez que vous allez donner 1 min 30 pour pondre le plus d’idées sur les
3 feuilles individuellement en écrivant le plus lisiblement possible.
E.  Une fois le temps écoulé, demandez aux participants de chiffonner leurs
3 feuilles pour faire des boules. Puis, invitez les participants à lancer leurs
boules dans toutes les directions en donnant le signal  : « Catapulte  ! ».
F.  Demandez à chacun de se lever et d’aller ramasser 3 boules de papier, une
de chaque couleur.
G.  Refaites 2 fois ce processus : idéation, catapulte, récolte des boules.
H. Demandez aux participants de lire chacun de son côté les réponses des
3 feuilles récoltées et d’identifier sur un carton (un par question) les 2 idées
les plus inspirantes pour chacune des questions.
I.  Si votre temps de rencontre est court, recueillez l’ensemble des cartons (avec
les meilleures idées) et faites-en une synthèse en vue de la prochaine étape
de sélection.
J.  Si vous avez du temps, allez chercher pour chacune des questions
l’ensemble des réponses priorisées à l’étape H. Si votre groupe est trop
nombreux, limitez-vous à une dizaine de réponses par question.
RÉSULTAT
Production d’idées priorisées dans un climat dynamique et ludique.


8-30 20-45 minutes
IDÉATION EN MOUVANCE
OBJECTIFS
•  Produire plusieurs idées en utilisant le mouvement.
•  Stimuler l’énergie au sein d’un groupe.
DÉROULEMENT
A.  Identifiez une problématique et formulez une question pertinente.
B.  Donnez un bloc-notes à chacun ou des feuilles autocollantes (post-it) pour noter des idées.
C.  Invitez les participants à se lever debout. Proposez une direction de mouvement et demandez-leur de se mettre en action tout en notant des idées (dans leur bloc-notes ou sur leurs post-it qu’ils pourront coller à différents endroits du lieu, selon les consignes de l’animateur).
D.  Variez les mouvements à faire (voir exemples ci-dessous).
E.  Après un temps d’environ 10 minutes, demandez aux participants de venir se rasseoir.
F.  Si les idées ont été notées dans un bloc-notes, demandez aux participants d’identifier 3 idées de
leur cru qu’ils jugent inspirantes et une idée qu’ils considèrent inintéressante. Si les idées ont été
collées dans le lieu, demandez aux participants de visiter l’ensemble des idées émises afin de retenir
3 idées inspirantes et une idée inintéressante (prévoir dans ce cas 10 min pour visiter les idées).
G.  Invitez les participants à partager leurs idées en groupe en prenant soin de les noter sur un tableau ou des grandes feuilles.
H.  Prenez un dernier temps d’analyse ou de réaction sur l’ensemble des idées inspirantes et celles qualifiées d’inintéressantes.

Exemples de mouvement
•  Marcher en variant les rythmes  : lentement, normalement, rapidement.
•  Faire bouger une partie du corps (tête, bras, main…) tout en s’inspirant de l’environnement  : regarder par terre/dans les airs/par la fenêtre, observer les attitudes/vêtements/couleurs/objets.
•  Marcher normalement avec un « accent »  : sur la pointe des pieds ou en traînant les pieds, le dos
courbé, de manière pacifique ou agressive…
RÉSULTAT
Mise en forme, plusieurs idées sur un sujet et réactions sur des idées rejetées.


LOGIQUE ANALOGIQUE
OBJECTIFS
•  Utiliser des analogies pour regarder
une problématique d’une autre
manière.
•  Stimuler la production d’idées
en favorisant des associations
diverses.
DÉROULEMENT
A.  Identifiez la problématique ou le
défi que vous voulez aborder.
B.  Parmi la liste ci-dessous ou selon
votre inspiration, choisissez
une analogie à appliquer et
décrivez une dizaine d’éléments
associés à celle-ci. Ex.  : un lac =
présence de poissons, ruisseaux
qui l’alimentent, différentes
profondeurs, organismes
microscopiques, eau potable, lieu
de baignade, plantes aquatiques,
route d’eau, plages…
C.  Inspirez-vous des éléments
identifiés à l’étape précédente
ou transposez-les dans votre
problématique. Amusez-vous à
faire des liens, à construire une
histoire, à élaborer toutes sortes
d’explications évidentes ou
saugrenues en prenant soin de
noter ce qui émerge.
D.  Après un temps, revenez à votre
liste d’idées en relisant ce que
vous avez noté. Complétez par
les dernières idées qui surgissent.
Vous pouvez également utiliser une
2e
analogie pour aborder d’autres
perspectives.
E.  Sélectionnez les idées les plus
intéressantes ou identifiez 4-6
actions à mettre en œuvre en
fonction des pistes identifiées dans
l’exercice.
Exemples d’analogies à utiliser
•  Moyen de transport  : une voiture,
un bateau, un avion, une fusée
spatiale…
•  Écosystème humain  : un village,
un gouvernement, une équipe de
sport, un party…
•  Écosystème naturel  : un jardin, un
lac, une forêt, une fourmilière…
•  Autres  : un film d’Hollywood, une
recette de gâteau, la météo…
Variante possible
Vous pouvez utiliser le principe de
l’analogie en vous mettant dans la
peau d’une personnalité connue  :
Si j’étais X (Dalaï-lama, Steve
Jobs, Marie Curie, Joseph Armand
Bombardier, Madonna…), comment
résoudrais-je la problématique ou
quelles sont les principales actions
que je poserais ?
RÉSULTAT
Liste d’idées et associations originales
en lien avec une analogie.
6-12 40-60 minutes


10-40 45-90 minutes
LE RÊVE ET LA CATASTROPHE
OBJECTIFS
•  Identifier les éléments-clés autour
de scénarios catastrophe et de rêve.
•  Réfléchir à des pistes d’action
pour tendre vers l’idéal et éviter la
catastrophe.
DÉROULEMENT
A.  Identifiez un sujet à creuser dans
une perspective de 10 ans.
B.  Divisez les participants en
2 équipes  : l’une abordant le
scénario de rêve et l’autre le
scénario catastrophe. Si votre
groupe est plus grand que 20,
faites 4 équipes (2 abordant le
rêve et 2 la catastrophe).
C.  Invitez les participants de chaque
équipe à identifier en 25 minutes
entre 10 et 20 éléments autour de
leur scénario (toutes les réponses
sont bonnes). Pour le scénario
de rêve, demandez  : Quelle serait
une situation idéale dans 10 ans,
en lien avec votre sujet ? Pour le
scénario catastrophe, demandez  :
Quelle serait une situation
catastrophique dans 10 ans, en
lien avec votre sujet ?
D.  Invitez dans un premier temps
le porte-parole de l’équipe
catastrophe à venir présenter ses
éléments et notez les mots-
clés. Si vous avez 2 équipes
catastrophe, proposez-leur de
prioriser 6-8 éléments à partager
pour éviter les longueurs.
E.  Faites de même avec l’équipe ou
les équipes de rêve.
F.  Allez chercher quelques réactions
sur le tableau d’ensemble ou des
analyses des participants sur ce
qui ressort de l’exercice.
G.  En fonction du tableau
d’ensemble, demandez d’abord
aux participants d’identifier
les pistes d’action pour réaliser
le scénario de rêve (Quels
changements souhaite-t-on
voir survenir pour atteindre un
scénario de rêve ?) et ensuite
les pistes d’action pour éviter le
scénario catastrophe (Si on veut
éviter un scénario catastrophe,
qu’est-ce qui doit être fait ?).
H.  Si le temps vous le permet,
priorisez parmi les pistes d’action
3-5 idées plus intéressantes.
RÉSULTAT
Plusieurs éléments autour de
2 scénarios et des pistes d’action.


LES IDÉES SAUVAGES
OBJECTIFS
•  Explorer une approche ludique pour prendre une distance avec le sujet
choisi.
•  Utiliser le principe des connections forcées pour provoquer de nouveaux
liens.
DÉROULEMENT
A.  Identifiez la problématique à explorer sous forme de question ouverte.
B.  Présentez les 2 figurines d’animaux sauvages que vous avez apportées
pour l’exercice (lion, ours, zèbre…). Il est préférable d’avoir ces animaux en
format assez grand pour bien les voir et les toucher (aspect ludique).
C.  Pour chacun des animaux, identifiez en grand groupe une dizaine de
caractéristiques ou traits de personnalité (pas besoin d’être réaliste
ou véridique). Écrivez en gros caractères ces réponses sur un tableau à
2 colonnes.
D.  En grand groupe ou en plusieurs équipes (3-6 personnes), faites une
idéation croisée entre les caractéristiques identifiées des animaux et la
question formulée. Ex.  : lion (force, paresse, prestance…) avec la question
Comment sensibiliser les citoyens à l’importance de faire du compost ?
= 1) Développer un service simple d’utilisation qui table sur la paresse
des citoyens. 2) Faire une campagne d’éducation d’envergure avec une
personnalité publique (prestance) qui démontre avec humour comment le
compost a changé sa vie.
E.  Si le travail se fait en plusieurs équipes  : demandez à chaque équipe de
prioriser 3-4 idées plus originales. Ensuite, chaque équipe présente ses
résultats devant le groupe.
F.  Avec le tableau d’ensemble des résultats, peaufinez les idées. Pour ce
faire, prenez chacune des idées soumises et bonifiez-les en y ajoutant du
contenu (détails, exemples, idées connexes…).
RÉSULTAT
De nouvelles pistes autour d’une problématique par des connexions forcées.
8-40 45-90 minutes


6-30 15-30 minutes
LA FORMULE DÉFI
OBJECTIFS
•  Transformer un problème en défi.
•  Identifier des questions pour préciser par quel angle aborder un problème.
DÉROULEMENT
A. Définissez le problème à aborder de façon aussi concise que possible (ex.  :
La participation à nos activités à baissé de 25 % durant la dernière année).
B.  Formulez autrement ce problème sous forme de question en optant
pour une façon positive et mobilisatrice et en utilisant les mots suivants  :
Comment pourrions-nous… (ex.  : Comment pourrions-nous maintenir le
niveau de participation de l’année précédente ?).
C.  Reformulez ce même problème de plusieurs manières (entre 10 et
15) afin de trouver d’autres angles pour aborder le sujet. Exemples  :
1) Comment pourrions-nous augmenter le taux de participation à
nos activités ? 2) Comment pourrions-nous concevoir des activités
qui interpellent davantage nos participants ? 3) Comment pourrions-
nous faire pour impliquer nos participants dans le choix des activités à
réaliser ? 4) Comment pourrions-nous nous allier à d’autres organismes
ou partenaires pour avoir un plus grand bassin de participants ?
5) Comment pourrions-nous diffuser davantage nos activités pour être
plus visibles auprès de nos participants ? 6) Comment pourrions-nous
mieux choisir la plage horaire ou les lieux propices pour réaliser nos
activités ? 7) Comment pourrions-nous faire moins d’activités mais
qui regroupent plus de monde ? 8) Comment pourrions-nous créer un
sentiment d’appartenance qui favorise l’engagement et la participation à
des activités ?
D.  Sélectionnez la formulation de défi qui suggère le plus d’occasions ou qui
offre un angle stimulant pour débuter l’exploration des idées.
RÉSULTAT
Un angle plus précis pour un problème à aborder.


PROTOTYPAGE D’IMAGES
OBJECTIFS
•  Structurer une réflexion autour d’un sujet.
•  Développer un prototype en ayant recours à la pensée visuelle.
DÉROULEMENT
A.  Identifiez un sujet ou une problématique à explorer.
B. Divisez le groupe en 3 équipes de 3-5 personnes.
C.  Distribuez à chaque équipe 10 cartes icônes choisies au hasard parmi les
30 disponibles dans la présente trousse, 10 cartons vierges de la même
grosseur que les cartes icônes et 3 crayons-feutres de couleurs différentes.
D.  Invitez chaque équipe à développer en 20-30 minutes un prototype
visuel autour du sujet identifié à l’aide du matériel fourni et sur un espace
approprié (une grande table). À cet égard, il n’y a pas d’obligation d’utiliser
tout le matériel. Par contre, la contrainte des cartons vierges est qu’on
peut les utiliser seulement pour faire un dessin, un icône ou un symbole.
Les mots ne sont pas permis dans le prototype car l’objectif est de
stimuler la créativité visuelle.
E.  Précisez aux participants que le prototype peut être un modèle d’analyse
ou une théorie sur le sujet traité, une série d’étapes chronologiques à
réaliser ou un plan d’action autour du sujet abordé, une réflexion visuelle
ou une histoire que cela inspire.
F.  Invitez chaque équipe (un porte-parole) à partager son résultat en
regroupant les participants autour du prototype développé. À la fin de
chaque présentation, allez chercher les réactions des participants sur ce
qu’ils trouvent intéressants dans le prototype et les questions que cela
soulève. Poursuivez de même pour les 2 autres prototypes.
G. Analysez l’ensemble des prototypes développés et énumérez des pistes
d’action si cela surgit dans le groupe.
RÉSULTAT
Plusieurs prototypes visuels élargissant la réflexion autour d’un sujet.
9-15 60-90 minutes


8-30 60-90 minutes
3, 2, 1, URGENCE !
OBJECTIFS
•  Simuler une situation d’urgence pour activer notre réflexe créatif.
•  Identifier des stratégies créatives radicales face à une problématique
sociale complexe.
DÉROULEMENT
A. Divisez le groupe en équipes de 4-5 personnes.
B.  Lisez aux participants la mise en situation suivante  : Nous sommes en
2025 et le Groupe mondial sur les changements climatiques (GMCC) a
fait une révélation alarmante sur l’état de la planète  : les inondations
de l’an passé qui ont enseveli plus de 50 % du Bangladesh et plusieurs
îles de l’Atlantique et du Pacifique ne sont plus considérées comme des
circonstances exceptionnelles. En effet, selon les dernières prévisions, la
situation ne reviendra jamais plus à la normale. Il est envisagé que cela
va s’accentuer de manière exponentielle dans les 3 prochaines années et
que cela pourrait toucher jusqu’à 20 % des terres émergées de la planète.
Tous les pays côtiers seront directement concernés et cela causera des
défis gigantesques en termes de déplacement des populations, de bou-
leversements économiques et politiques. Le GMCC mentionne qu’il faut
réfléchir de manière urgente à cette situation et que nous avons à peine
12 mois pour proposer des stratégies radicales.
C. Mentionnez que chaque équipe a 30 minutes pour réfléchir et identifier
des stratégies radicales et nous en proposer seulement 5 qui répondent
au défi présenté.
D.  Invitez chaque équipe à nous présenter ses 5 stratégies et à partager
quelques réflexions autour du processus utilisé dans l’équipe pour en
arriver à ce choix.
E.  Faites un retour sur l’exercice  : 1) Quels liens faites-vous entre cette
activité et la résolution créative de problèmes ? 2) Quelles réflexions tirez-
vous de cet exercice ?
RÉSULTAT
Une série de stratégies radicales pour faire face à une urgence.


LE CONCASSAGE
OBJECTIFS
•  Observer un problème de multiples
façons inhabituelles.
•  Modifier une situation de départ
et observer les conséquences
engendrées.
DÉROULEMENT
A.  Formulez votre problématique sous
forme de question ouverte (ex.  :
Comment développer une synergie
favorisant la collaboration des
employés ?).
B.  À partir de la question de départ,
formulez 5-6 nouvelles questions
avec diverses pistes de recherche
(voir ci-dessous). Exemples  :
1) Quelles sont les meilleures
stratégies pour détruire toute
forme de synergie interne ?
2) Si votre salaire était lié au
développement d’une bonne
collaboration, quelles actions
poseriez-vous ? 3) Quelles sont les
idées pour développer une synergie
à l’extérieur du travail afin que les
employés deviennent les meilleurs
amis du monde ? 4) Si vous
étiez une équipe de consultants
renommés pour installer un climat
collaboratif dans les organisations,
quels conseils donneriez-vous ?
5) Quels seraient les avantages
d’organiser des rotations dans les
fonctions de travail et entre les
départements ?
C.  Distribuez une question par équipe
de 3-6 personnes et donnez
20-25 minutes pour produire
plusieurs idées et prioriser 4 idées
inspirantes.
D.  Invitez chaque équipe à présenter
sa question et ses 4 idées.
E.  Après chaque présentation,
demandez aux participants de
transférer les idées en lien avec la
question de départ.
F.  Quand les présentations sont
terminées, prenez un dernier
temps pour d’autres idées ou des
réactions sur l’activité.
Pistes de recherche
•  AUGMENTER, AGRANDIR
la totalité, une partie ou une
caractéristique du problème.
•  RÉDUIRE, DIMINUER la totalité,
une partie…
•  SUPPRIMER, ÉLIMINER.
S’interroger sur ce qui pourrait
substituer l’élément supprimé.
•  INVERSER. Penser à l’envers,
imaginer la fonction contraire.
•  ADAPTER, COMBINER.
Transformer la relation entre
le problème et les individus
concernés. Adapter cela à un
nouveau contexte ou faire un lien
avec un élément n’ayant pas de
rapport direct.
RÉSULTAT
Plusieurs idées produites de multiples
façons inhabituelles.
15-36 60-90 minutes


DE LA CHAIR AUTOUR DE L’OS
OBJECTIFS
•  Bonifier les idées développées pour les amener plus loin.
•  Ajouter du contenu aux idées pour faciliter la sélection.
DÉROULEMENT
Invitez les participants à bonifier les idées développées autour d’un sujet ou
d’une problématique en utilisant une des techniques suivantes.
Une première technique est de passer en revue les idées et de composer
un texte de 4-6 lignes pour chacune d’elles. Formez des équipes de 3-4
personnes et répartissez les idées. Une fois le travail accompli, présentez
le résultat au groupe et attardez-vous aux textes qui ne sont pas assez
limpides. Vous avez alors le choix de les améliorer tous ensemble ou de
demander à d’autres équipes de les retravailler s’il y a plusieurs textes
manquant de clarté.
Une autre technique a pour nom l’ange et le démon. Pour chaque idée,
on doit trouver 2 éléments positifs qui viennent encenser l’idée (ange) et 2
éléments négatifs qui viennent critiquer l’idée (démon). Pour que l’exercice
soit porteur, il ne faut pas hésiter à jouer le jeu (surtout pour le volet démon).
Si vous avez beaucoup d’idées, répartissez-les en formant des équipes
de 3-4 personnes, puis passez en revue les idées en prenant en note les
arguments de type ange ou démon.
Une dernière technique se nomme PPI pour Plus, Préoccupation et Intérêt.
Préparez un tableau à 3 colonnes. Dans la colonne Plus, notez tous les
aspects positifs de l’idée traitée. Dans Préoccupation, notez les éléments qui
suscitent des craintes ou des doutes. Dans Intérêt, notez les éléments qui
méritent d’être pris en compte ou ceux qui indiquent pourquoi cette idée à
un potentiel quelconque (fiez-vous ici à votre intuition).
RÉSULTAT
Une série d’idées bonifiées afin de faciliter la sélection.
6-15 1-2 heures


ÇA PASSE OU ÇA CASSE
OBJECTIFS
•  Se donner des moyens pour faciliter la sélection des idées.
•  Sélectionner les idées les plus pertinentes parmi un large ensemble.
DÉROULEMENT
Invitez les participants à sélectionner des idées en utilisant une des
techniques suivantes.
Faites des regroupements d’idées dans le but d’identifier des grandes
familles. Sinon, faites un regroupement simple avec 3 catégories  : A) idées
intéressantes et jugées réalisables, B) idées intrigantes, attrayantes ou
originales, C) idées sans saveur.
Fournissez des pastilles de couleur autocollantes à chaque participant
pour les apposer sur une liste d’idées existante (sur post-it, grandes feuilles,
tableau). Vous pouvez utiliser cela pour un premier tri (garder 10-15 idées)
ou en faire votre activité principale de sélection. Nous recommandons des
pastilles différentes pour un plus grand écart dans le pointage (ex.  : pastille
rouge = 1 point, jaune = 3 et vert = 5). Pour éviter le contrôle, il est préférable
que chaque personne puisse attribuer tous ses points sur une idée ou les
répartir à sa guise. Dans un mode plus ludique, vous pouvez donner 100 $
en faux argent (2 billets de 5 $, 2 de 10 $, 20 $, 50 $) et demander aux
participants d’investir dans la ou les meilleure(s) idée(s).
Proposez une liste de critères pour faciliter le choix des idées. Vous pouvez
développer vous-mêmes 5-6 critères, puis passez les idées à travers ce
filtre. Utilisez une matrice à 2 axes  : vos critères à la verticale, les 10-15 idées
retenues (ou toutes) à l’horizontale. Pour chaque idée, attribuez une note
de 1 (peu) à 5 (beaucoup) selon chaque critère et faites le total. Les idées
au plus haut pointage l’emportent. Sinon, voici des critères pouvant être
utilisés  : efficacité, originalité, faisabilité, impact, effort à déployer, facilité
d’implantation, appréciation potentielle des usagers, cohérence avec la
mission…
RÉSULTAT
Une sélection d’idées choisies selon un processus rigoureux.
6-15 1-2 heures


QUESTION D’IMPLANTATION
OBJECTIFS
•  Intégrer certaines informations
favorisant la mise en œuvre
d’une idée.
•  Raffiner une idée avant son
implantation.
DÉROULEMENT
A.  Sélectionnez une idée que vous
voulez mettre en œuvre et posez
les 10 questions ci-dessous.
B. Notez vos premières réactions
à une question et passez à la
suivante. Puis revenez à chacune
des questions et complétez vos
réponses s’il y a lieu.
C.  Pour aller plus loin, vous pouvez
demander des avis extérieurs sur
une ou plusieurs questions.
D. Après avoir identifié plusieurs
éléments pour chacune des
questions, choisissez ce qui
vous semble le plus intéressant
et intégrez cela dans la mise en
œuvre de l’idée.
Les 10 questions
1.  Que devrait-on faire pour obtenir
le soutien et l’adhésion des
personnes concernées par l’idée ?
2.  Quels sont les impacts possibles
de l’implantation de l’idée à
court, moyen et long terme ?
3.  Que devrait-on faire pour
démontrer les avantages de
l’idée ?
4.  Quels désavantages existent
autour de cette idée et comment
pourrait-on les contourner ?
5.  Quelles ressources additionnelles
(individus, matériel, temps…)
pourraient soutenir la mise en
œuvre de l’idée et comment faire
pour obtenir ces ressources ?
6.  Quels obstacles, objections ou
difficultés pourrait-on rencontrer
face à l’idée ?
7.  Comment pourrait-on surmonter
ces obstacles, objections ou
difficultés ?
8.  Quand et comment pourrait-on
tester l’idée ?
9.  Quelles sont les premières étapes
à entreprendre et les étapes
subséquentes ?
10. Quel mécanisme de suivi nous
permettrait de mesurer le
progrès et d’apporter les mesures
correctives ?
RÉSULTAT
Une meilleure analyse et des
stratégies pour favoriser la mise en
œuvre d’une idée.
6-15 45-90 minutes