Archives de catégorie : socio-ecovillages

Acceuil de nouveaux membres

Print pagePDF pageEmail page

par Le Manoir

Processus d’intégration des nouveaux membres

Écrit par Admin, 01/23/2016 – 18:44

Première étape: contact

Personne intéressée

1ère option: Une personne entre en contact avec nous par courriel (par le biais d’un-e ami-e, de notre site internet, de notre infolettre, de notre profil sur ic.org, etc.).

Un-e membre parmi nous s’occupe d’assurer le suivi. (marraine,parrain)

  • Les premières étapes commencent souvent par une rencontre par téléphone ou en personne pour lui expliquer le projet du manoir. Ensuite, on lui recommande souvent d’aller visiter le site web, pour se faire une idée de notre projet.
  • Si la personne se montre plus intéressée, voici les documents de base à lire:
    • la vision et ses 5 principes
    • tous les articles dans la catégorie “Le Manoir: explications”?
    • on vous recommande 1 ou 2 articles dans la catégorie Réflexion
    • Liste de références à consulter sur les communautés pour voir si certains documents vous intéressent (sous l’onglet lectures et vidéo)
  • Elle doit nous envoyer une lettre de motivation pour venir faire un séjour de 2 semaines.

La personne qui assure le suivi annonce le séjour d’une personne intéressée et rend disponible la lettre de motivation pour consultation par tou-te-s les membres. La personne qui assure le suivi est responsable de s’assurer que tout est en place pour l’accueil de la personne intéressée (genre, il y a une chambre de libre, elle aura l’occasion de rencontrer tou-te-s les membres, et autres considérations techniques.) Si tout va bien, elle est acceptée d’office. Si un ou plusieurs membres ressent un inconfort par rapport au fait de recevoir la personne intéressée, une rencontre a lieu pour déterminer si oui ou non la personne est acceptée pour une visite de 2 semaines.

Ou

2 ième option: Une personne nous rencontre en personne par hasard et choisit de rester chez nous. Après 2 semaines elle doit partir et nous écrire une lettre de motivation.

Ou

3 ième option: Une personne inconnue nous rencontre en personne par hasard et choisit de rester chez nous ou entre en contact avec nous par courriel (par le biais d’un-e ami-e, de notre site internet, de notre infolettre, de notre profil sur ic.org, etc.). Après 2 semaines (ou d’avance si elle le sait déjà) elle doit nous indiquer qu’elle veut seulement être de passage, pour l’été par exemple. Elle doit quand même partir pour environ 5 jours. (pour nous permettre de prendre une bonne décision) et nous écrire une lettre de motivation où elle cite ses intentions. Le groupe choisit s’il souhaite qu’elle reste ou pas.

Son statut est différent (woofer par exemple). Dans ce cas, si on a une limite ou un problème d’espace d’accueil, les membres ou membres potentiels ont une priorité. Ainsi, si durant l’été, quelqu’un veut venir s’installer, il y aurait des risques pour que la personne doive quitter ou changer d’espace. Elle sera prévenue de tout changement, De plus, après un mois et demi, la woofer devra avoir une réunion sans celle-ci pour savoir si elle convient à tout le monde. Une personne sera désignée pour transmettre l’information au woofer. C’est un processus similaire que pour le 3 mois d’un membre probatoire.

À considérer

Nous avons décidé que pour l’été, nous essaierons quelque chose et analyserons si c’était bon.

  • Nous acceptons principalement les ami-e-s/famille, les gens qu’on connait.
  • ET des gens qui nous proposent un projet qu’on trouve pertinent, sous forme de wwoofing.
  • On accepte les gentils voyageurs à condition qu’il n’y ait pas trop de monde et pour une nuit ou deux.
  • On se construit un outil visuel, genre calendrier, pour voir qui passe quand.
  • On fait pas de pub pour cette année pour le wwoofing.

Nous avons décidé que nous n’acceptons pas de membre probatoire pendant l’été (avec l’exception de JF). S’illes veulent venir avant, illes pourraient, mais la probation commence en septembre.

Deuxième étape: la visite

Pourquoi une visite?

Il faut d’abord se rencontrer. La personne intéressée doit expérimenter la vie dans notre groupe, et commencer à se familiariser avec le fonctionnement et la culture. Le groupe, quant à lui, veut rencontrer cette nouvelle personne, découvrir sa personnalité, en apprendre plus sur ses rêves et aspirations, son parcours, ses forces et compétences. On veut savoir si on habite bien avec:

  • une personne avec qui on s’entend bien
  • une personne avec qui on communique bien
  • une personne avec qui on travaille bien
  • une personne qui nous apporte quelque chose, qui nous fait grandir (individuellement et comme groupe), et à laquelle le groupe peut apporter quelque chose et aider à grandir.

C’est aussi le moment de s’assurer que la personne connait bien notre vision et y adhère. Enfin, c’est le moment de vérifier des informations qui pourraient avoir un impact important sur la communauté. Cela concerne par exemple la dépression, les tendances suicidaires, les dettes ou obligations financières, les questions techniques comme la citoyenneté, les problèmes de santé, etc.

Séjour de 2 semaines

  • Vers la fin de ces deux semaines, il y aurait une rencontre formelle où tous les membres sont présents et où les questions du questionnaire seraient posées. L’aspirant membre pourra lire les questions d’avance pour s’y préparer. Son parrain peut la guider.
  • les conditions d’accueil
    • nos attentes
      • Nous fournissons la nourriture
      • on s’attend à ce qu’elle participe aux corvées, aux tâches, au travail en lien avec le Manoir (cueillette, organisation d’évenements, etc.). A la même hauteur que les autres membres du manoir
      • elle est en charge d’au moins un repas pendant les 2 semaines et doit aider à la cuisine des fois
      • Des heures de son séjour sont allouées à son apprentissage ou son intégration de la culture de la communauté (comme à Twin Oaks). Par exemple, lire nos documents, comprendre et échanger sur les différents éléments de la vision, etc.
      • Elle peut participer à nos rencontres en tant qu’ observateur.
    • On lui offre:
      • Le meilleur de ce qui nous reste.
      • Un parrain ou une marraine
      • Un vélo parmi tous les vélos communautaires

Ensuite

Dans la plupart des communautés, il y a un moment où la personne doit quitter après la visite et avant d’être acceptée comme membre probatoire. C’est aussi, pour certaines communautés, un moyen de démontrer qu’elles ne sont pas une secte, et qu’elles permettent à ses membres de garder contact avec leur monde!

Cela permet à la personne de retourner dans sa vie normale et voir si son séjour de visite n’était pas juste une lune de miel, et qu’elle souhaite vraiment quitter son ancienne vie et se joindre au groupe. De même, la communauté a du recul, et un espace pour réfléchir ensemble à leur volonté d’accueillir cette nouvelle personne.

La personne part. (environ 5 jours)

Le groupe décide alors dans une réunion à huis-clos par consensus si la personne peut passer à la troisième étape.

4 positions possibles (comme à Acorn):

  1. Si une personne est “yééé” et que le reste est “ok cool” ça passe.
  2. Si les critères ne sont pas remplis, ou plusieurs ”beurk” sont soulevés et qu’une personne dit “yééé” , le groupe a une discussion et obtient un consensus pour voir si on accepte la personne comme membre probatoire.
  3. Si tout le monde est genre “ok cool” mais personne ne dit “yééé!”, ça ne passe pas: ça prend au moins une personne qui dit “yééé!”
  4. Tout le monde dit “beurk”. La personne n’est pas acceptée.

Éventuellement, ça se peut qu’on ait une liste d’attente si y’a pu de place. La personne est donc acceptée mais ne peut venir habiter avec nous avant qu’une place se libère.

Les personnes qui ne sont pas acceptées peuvent appliquer à nouveau dans un an.

Troisième étape: la probation

Membre probatoire

Dans la plupart des communautés, il existe une période d’essai, à la fois pour l’éventuel nouveau membre, et pour la communauté, pour voir si l’un convient à l’autre. Cette période varie généralement de quelques mois à plusieurs mois (entre 3 et 12 mois environ). D’autres communautés, comme Las Indias, ont un processus d’intégration qui fonctionne plus par étapes (il faut avoir mis sur pied une entreprise en coopérative rentable au sein de la communauté et avec son soutien avant d’appliquer pour être membre).

Cette période de probation implique généralement une inclusion pas mal complète dans le “quotidien” (mode de vie, travail dans la communauté, partage de revenu pour celles que ça concerne, etc.). La différence se trouve au niveau de la prise de décision: normalement, les membres probatoires n’ont pas le droit de vote. C’est facile à dire quand une communauté fonctionne par vote à majorité… c’est plus flou et difficile à cerner lorsqu’on fonctionne par consensus. Par exemple, à la Ferme Morgan quand j’ai visité il y a 2 ans, les membres probatoires pouvaient assister aux réunions, mais n’avaient pas le droit de parole (puisque ça influencerait la prise de décision, à laquelle il n’ont pas accès…) Pour notre part, nous considérons que les membres probatoires devraient pouvoir s’exprimer, énoncer leurs idées, leurs doutes, et toutes ces informations peuvent être prises en compte pour assurer au groupe de prendre une décision plus éclairées et qui prend en compte le plus de données, mais la décision et le choix des orientations devrait revenir aux membres. Par exemple, un doute exprimé par un membre probatoire doit être noté, mais le choix de s’y attarder ou non dans le processus de décision revient aux membres. Une part de la probation est aussi un volet “formation”, c’est-à-dire que parfois, un doute exprimé, quoique pertinent, peut relever d’une mauvaise compréhension de la vision ou des valeurs, ou de la méconnaissance de l’historique des démarches propre à une décision. Il revient alors aux membres, et plus précisément, au parrain ou à la marraine, d’adresser ce questionnements en fournissant au membre probatoire les documents ou informations nécessaires à une participation plus pleine et complète au processus de prise de décision.

3 mois

Durant ces trois mois, l’aspirant-e membre est formé-e aux outils utilisés par la communauté, notamment en CNV (et autres outils de communication) et en consensus (et autres outils de prise de décision).

La personne a un parrain ou une marraine assigné-e, qui peut répondre à ses questions (elle lui transmet les documents, l’accompagne dans la progression des différentes étapes d’intégration, etc.) et se fait la voix du groupe (c’est elle qui lui transmettra la décision du groupe si elle est choisie ou non, et lui transmettra les demandes du groupe s’il y a un problème par exemple)

Après 1 mois et demi (à la moitié du séjour donc), une rencontre a lieu avec lea aspirant-e membre, pour voir si ça va bien, des deux côtés. “Clearness process” (mot français à définir… nid de clarté?), où lea membre aspirant-e va rencontrer chacun-e des membres individuellement et entame un dialogue. Les questions abordées sont (exemple):

  • La relation entre les deux personnes
  • Le rôle et la participation de l’aspirant-e membre dans le groupe
  • Sont-illes en harmonie avec la vision
  • Le bonheur de la personne dans la communauté

Au bout des trois mois, les membres se réunissent à “huis clos” pour déterminer si oui ou non, ils souhaitent inclure la personne comme nouveau membre.

3 options sont possibles (comme à Twin Oaks):

  • Oui: si au moins 1 personne dit “yééé!”, et qu’en général, tout le monde est “ok, c’est cool”. Les objections doivent être soulevées et notées, et le groupe peut décider si ce sont des raisons suffisantes et valables pour refuser l’apirant-e membre.
  • Non: personne ne dit “yééé!”, ou les critères ne sont pas remplis, ou plusieurs objections suffisantes et valables sont soulevées, et le groupe considère qu’elles sont irréconciliables.
  • Extension de la probation (minimum 1 mois, maximum 3 mois): si au moins 1 personne dit “yééé!”, et qu’en général, tout le monde est “ok, c’est cool”. Les objections soulevées et notées, sont considérées comme suffisantes et valables pour refuser ce membre. L’aspirant-e membre a 1 mois pour s’améliorer ou se conformer aux demandes des membres.

Si vous vous êtes rendu jusqu’ici, c’est que vous êtes maintenant membre à part entière!

Félicitation! Vous avez le droit à une fête et un gâteau!

Ecovillage Projects

Print pagePDF pageEmail page

Homestead hamlets

  1. Hawley Hamlet in Lincoln/Nebraska; see their video presentation
  2. Bryn Gweled Homesteads; Bucks County, Pennsylvania
  3. Enright Ridge Urban Ecovillage; Cincinnati, Ohio
  4. Green Bridge Farm; Effingham County, Georgia
  5. N Street Cohousing; Davis, California
  6. Phinney Neighborhood Association; Seattle, Washington
  7. River Road Resilient Food System; Eugene, Oregon
  8. Simply Home Community; Portland, Oregon

Repertoires

  1. NuMundo et sur facebook

Médias

  1. Ungersheim, Village en Transition – youtube
  2. Community tours, a gift economy experience – youtube

Inanitah Ecovillage, Ometepe, Nicaragua

Print pagePDF pageEmail page

[google-drive-embed url= »https://docs.google.com/file/d/0B4AvIZw1W9FbczFLdm9faUNhSWs/preview?usp=drivesdk » title= »Inanitah.ppt » icon= »https://ssl.gstatic.com/docs/doclist/images/icon_10_powerpoint_list.png » width= »100% » height= »400″ style= »embed »]

Voici le lien pour télécharger cette présentation: Inanitah


Et des photos d’Inanitah en présentation aussi:

[google-drive-embed url= »https://docs.google.com/file/d/0B4AvIZw1W9FbdmdPWm9vM19sSmM/preview?usp=drivesdk » title= »Inanita-slideshow.ppt » icon= »https://ssl.gstatic.com/docs/doclist/images/icon_10_powerpoint_list.png » width= »100% » height= »400″ style= »embed »]